Est-il vraiment nécessaire d’adopter le cloud 

38
Partager :

Bien que le terme cloud soit utilisé à foison par une multitude de personnes, très peu savent réellement de quoi il s’agit. On parle bien souvent de nuages, de serveurs distants et de haute disponibilité sans réellement comprendre ce que cela signifie. Dans ce billet, nous vous exposons ce que vous devez savoir à propos du cloud afin de peser vos mots et d’en comprendre l’enjeu pour votre entreprise.

Comprendre comment fonctionnait la majorité des services informatiques avant l’apparition du cloud aide grandement à capter ce dont il s’agit. Avant l’apparition du cloud, les entreprises ou personnes individuelles qui avaient besoin de services informatiques étaient dans l’obligation d’acheter des machines physiques. Il fallait donc en acheter suffisamment pour couvrir les besoins internes, sans oublier de disposer de la main-d’œuvre nécessaire pour leur exploitation.

A lire également : Comment imprimer un message reçu dans la boite mail ?

L’arrivée du cloud a cependant permis aux entreprises de disposer des ressources dont ils ont besoin pour leur service sans avoir à se préoccuper de l’achat des machines physiques, de leur entretien ou de leur mise à jour. Comment cela ? Pour tout vous dire, les fournisseurs du service cloud disposent d’une multitude de ressources matérielles (des serveurs spécialement gabarisés) disposées dans des centres de données. Ces fournisseurs mettent alors ces serveurs à la disposition des entreprises qui en expriment le besoin par le biais d’Internet. De ce fait, disposer d’une connexion Internet est requis pour accéder aux ressources du cloud.

Le terme cloud est vraisemblablement employé afin de retracer le fait que l’utilisateur des services cloud n’a aucune idée des ressources physiques qui sont mises à sa disposition ni de leur localisation. La seule information dont il dispose est les caractéristiques des serveurs auxquels il a souscrit. Ce manque d’information précise sur ce système de location d’équipements et sa gestion est le véritable motif qui se cache derrière le terme « cloud », car on sait comment ça fonctionne, mais on ne maitrise pas les contours réels de son déploiement.

A lire également : Entreprise : comment améliorer sa visibilité sur le web ?

L’implémentation d’une solution cloud est très bénéfique pour les entreprises. Il est donc complètement compréhensible que la quasi-totalité des entreprises du 21ème siècle s’oriente vers un déploiement et une utilisation accrue de services hébergés dans le cloud. Pourquoi cela ? Eh bien parce qu’en adoptant la solution cloud, les entreprises se trouvent allégées de plusieurs coûts et frais informatiques.

On ne s’inquiètera donc plus par rapport aux questions liées à l’entretien des machines, à leur amortissement, à la mise à jour de leurs systèmes ou aux divers aspects sécuritaires y afférent. Plus maintenant, car c’est plutôt le temps de se focaliser sur son métier afin d’y exceller comme jamais auparavant tout en souscrivant un service cloud facturé au prorata des ressources exploitées.

Le choix est donc vite fait pour les chefs d’entreprise qui savent très bien identifier une opportunité en or. En effet, choisir de procéder à l’implémentation de sa solution cloud revient entre autres à opter :

  • pour la continuité des services offerts à la clientèle ;
  • pour un service de récupération de données en cas d’attaque ;
  • pour la réduction des dépenses d’investissement et des frais d’exploitation ;
  • pour l’exploitation d’un service disponible 24 h/24 et assuré de mains de maitre par des professionnels confirmés.

Partager :