Comment fonctionne la gestion des sinistres avec Maaf en cas d’accident de voiture ?

485
Partager :

La déclaration d’un sinistre auto auprès de son assureur n’est pas toujours chose aisée. Or, cette étape est nécessaire, voire impérative pour que les sinistres soient pris en charge par l’assurance. Comment faire une déclaration de sinistre ? Les réponses à cette question doivent être connues avant que l’accident ne survienne pour éviter les vices de procédure. Vient ensuite la partie de l’assureur qui consiste à la gestion du sinistre. Assuré chez la Maaf, on vous explique !

Que se passe-t-il après votre déclaration de sinistre ?

Assurer sa voiture avec la Maaf est un choix personnel, qui a surement suivi plusieurs étude préalables (comparaison d’offres, simulation de prêt). Voici ce qui se passe auprès de votre assureur une fois que vous avez envoyé votre déclaration de sinistre auto. La première chose est le mail de confirmation que vous recevrez, vous indiquant les références de votre dossier ainsi qu’un récapitulatif de votre déclaration. Il contient également les coordonnées du conseiller en charge de votre indemnisation et des autres services. Il faut savoir que la Maaf vous autorise à choisir votre réparateur.

Lire également : Automobile : quelles sont les pannes les plus fréquentes ?

En cas de questions, vous pouvez toujours joindre votre assureur soit par téléphone au 3015, les jours ouvrés en semaine de 8h30 à 18h, ou vous rendre directement en agence en prenant rendez-vous auprès de celle la plus proche de chez vous.

Bon à savoir : Votre déclaration peut être directement envoyée à la défense juridique de l’automobiliste.

A voir aussi : Les marques automobiles les plus fiables et les voitures les plus luxueuses

En cas de sinistre automobile, que devez-vous faire ?

Vous avez fait un accident automobile ? La première réaction devrait être de contacter votre assurance. Si votre véhicule ne peut plus rouler en sécurité, contactez le service assistance de la Maaf au 0 800 16 17 18 ou au +33 5 49 16 17 18 si vous êtes à l’étranger. Vous devez ensuite contacter le 3015 pour déclarer le sinistre. Maîtrisez votre budget d’assurance auto en déclarant l’évènement dans un délai de 5 jours.

Quelles sont les étapes de l’indemnisation ?

Votre déclaration arrive chez un conseiller en indemnisations et services. Ce dernier est en charge  de vous représenter face aux autres conducteurs impliqués. Il se charge également de l’étude des circonstances de l’accident. Pour cela, il analyse votre dossier et fera même examiner votre véhicule par un expert si besoin est. Vous pouvez choisir le réparateur qui vous convient le plus ou faire appel à un professionnel déjà dans le réseau de votre assurance. Généralement, selon les décisions prises par rapport à votre dossier, votre assurance se charge de régler immédiatement le réparateur.

Bon à savoir : comment faire une déclaration de sinistre à votre assureur ?

Plusieurs options se présentent à vous pour la déclaration de sinistre. Vous pouvez contacter le plus rapidement votre assureur, lui adresser un courrier sous format postal ou électronique ou vous pouvez vous rendre directement en agence. La garantie de l’assureur ne prend effet que si vous déclarer votre sinistre auto, tel qu’il est stipulé dans l’article L113-2 du Code des assurances. Quelques exceptions sont par ailleurs à mentionner, lorsque vous êtes autorisé à ne pas déclarer un accident de voiture :

  • L’accident n’implique aucun tiers ;
  • L’accident n’a entraîné aucun dommage corporel et matériels pour un tiers ;
  • L’accident n’a causé aucun dégât matériel à votre véhicule et/ou n’a pas entrainé de blessures au conducteur ;
  • Vous n’êtes pas couvert contre le sinistre en question.

Dans la même optique, le fait de remplir et de signer un constat amiable n’est pas une obligation. Par ailleurs, il est fortement conseillé en cas d’accident. C’est une occasion de mettre toutes les chances de votre côté pour une indemnisation en bonne et due forme. En outre, vous pouvez toujours faire une déclaration sans constat. Toutefois, cette absence de constat n’est pas en votre faveur lors du traitement du sinistre, ni lors du partage des responsabilités. Il n’est pas non plus à exclure que vous entriez en conflit avec l’assureur de l’autre véhicule concerné par l’accident.

Partager :