Le supplice du pâle : une plongée dans l’horreur méconnue de l’histoire

442
Partager :
Le supplice du pâle : une plongée dans l'horreur méconnue de l'histoire

L’histoire du monde contient des pages sombres, tôt oubliées des humains pour les atrocités et les horreurs qu’elles contiennent. Dans le rang des actes les plus horrifiants, on retrouve le supplice du pal.

À tort désigné supplice du pâle, cette pratique a inspiré effroi et terreur pendant de nombreux siècles avant son abolition. Dans ce guide, plongez dans l’horreur méconnue de l’histoire, à la découverte du supplice du pal.

A lire également : Les caractéristiques d'un bon site de rencontre gay

Supplice du pal : de quoi s’agit-il exactement ?

Impossible de parler de l’horreur de l’histoire de l’humanité sans évoquer le supplice du pâle ! C’est une méthode d’exécution très prisée il y a de cela plusieurs siècles. Utilisée à de nombreuses époques de l’histoire pour mettre fin à la vie des condamnés à mort, le supplice du pal est un symbole d’horreur et de terreur. On l’appelle également l’empalement.

Dans cette méthode d’exécution, un pieu, appelé pal est planté dans le sol. Le supplicié y est ensuite empalé, de sorte à descendre progressivement sur le pieu. L’exécution pouvait durer des heures avant l’expiration du supplicié. Effroyable, le supplice du pal était apprécié pour son caractère spectaculaire.

A lire également : Acheter une voiture en ligne : les différentes étapes

Le supplice du pâle : un mode d’exécution passive à but dissuasif

Avec le supplice du pal, les gouverneurs envoyaient un message dissuasif à leurs peuples. La vue des suppliciés agonissant pendant longtemps avant de s’éteindre, vaincus par la souffrance, suscitaient tremblement et effroi chez les spectateurs. Par ce traitement cruel et inhumain, les autorités tentaient de décourager les délinquants.

Le supplice du pâle : une plongée dans l'horreur méconnue de l'histoire

Suivant les récits du supplice du pâle à travers l’histoire, les suppliciés pouvaient être empalés par l’anus ou par la base du sternum. Un pal à la pointe aiguisée ou arrondie pouvait s’utiliser suivant le type de crime et le message porté à travers l’exécution. On trouve encore dans les livres d’histoire et les récits, des traces de ce supplice barbare particulièrement douloureux.

Des noms associés au supplice du pal

À travers l’histoire, plusieurs noms ont été associés au supplice du pâle. C’est le cas notamment de Ramsès IX. Pendant qu’il régnait sur l’Égypte, le Pharaon se servait du supplice du pal pour exécuter les pilleurs de tombes royales.

Vlad III, plus connu sous le nom de Vlad l’Empaleur est aussi un nom emblématique associé à cette méthode d’exécution. Grand amateur du supplice du pal, il a réalisé de nombreuses exécutions par empalement, d’où son surnom.

Durant l’inquisition de l’Église catholique, les sorcières et les hérétiques ont aussi en masse subi les atrocités du supplice du pâle. Missionnaires, prisonniers, délinquants, des millions de personnes ont connu la mort par le supplice du pal dans l’histoire du monde.

Le supplice du pâle : un usage barbare perdu dans l’histoire

Tous les récits historiques sur le supplice du pâle conviennent sur sa barbarie. C’est une méthode d’exécution effroyable, réputée pour glacer le sang des spectateurs. Il va disparaître après un règne sanglant de plusieurs siècles.

À sa suite, de nouveaux supplices verront le jour, ouvrant d’autres pages d’horreur dans l’histoire de l’humanité. Aujourd’hui, de nombreux siècles après ces événements tragiques et sanglants, la marque d’effroi laissée par le supplice du pal dans l’histoire, reste indélébile.

Partager :