Depuis de nombreuses années, la contrefaçon est devenue un problème pour de très nombreuses marques. En effet, celles-ci voient leurs produits être piratés et vendus moins cher sur le marché. C’est en ce sens que c’est devenu un vrai fléau partout à travers le monde. C’est en ce sens que le Maroc et l’Italie se sont joints afin de combattre ensemble ce problème à travers un nouveau programme. Cette coopération vise la promotion de la propriété industrielle et de la lutte anti-contrefaçon.

La contrefaçon : un fléau pour les grandes marques

De nombreuses marques doivent leur originalité à la qualité de leur travail. En effet, elles mettent sur le marché des produits exceptionnels permettant aux consommateurs de bénéficier d’une qualité de service haut de gamme. Toutefois, ces dernières sont victimes de la contrefaçon. Ce terme décrit une imitation frauduleuse d’un produit en reprenant un dessin, une forme ou des couleurs propres à celui-ci. Cette pratique a des conséquences très fâcheuses pour ladite marque. En effet, c’est avant tout une vraie perte d’argent pour les entreprises propriétaires de ces marques d’un côté. D’un autre côté, c’est une vraie concurrence déloyale du fait que les contrefaçons sont vendues moins cher.

Ainsi, parmi les pays européens les plus touchés par ce problème, on peut citer l’Italie. Ce pays est connu comme un des plus en vue dans le domaine de la mode. De nombreuses marques internationales y sont nées et sont connues dans le monde entier. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles il est très touché par ce problème. De plus, la plupart des marchandises contrefaites transitent par le Maroc. C’est en ce sens que ces deux pays se sont naturellement joints pour combattre ensemble ce problème.

L’Italie et le Maroc : une coopération gagnante

La contrefaçon génère de nombreux problèmes dans le cadre économique. Cette pratique a des conséquences négatives pour des entreprises qui disposent de nombreux salariés. C’est pour cela qu’il est important de le combattre. C’est en ce sens que l’Italie et le Maroc se sont joints à cette lutte contre la contrefaçon. Ces deux pays sont victimes de ce problème. C’était donc une coopération qui se devait d’être réalisée. C’est dans ce cadre qu’ils ont mis en œuvre un dispositif juridique en commun permettant de contrer ce phénomène. D’autres techniques comme la sensibilisation massive ont aussi été employées. Par conséquent, l’Italie et le Maroc espèrent que ces différentes solutions feront effet dans un futur proche.