Le problème de l’eau au Maroc est bien réel. Le pays de Mouhammed VI subit une pénurie d’eau douce qui est en passe de devenir une urgence mondiale. Le manque d’eau potable a toujours été à l’origine des plus grands maux des pays africains. Entre les conflits, les maladies et même les morts, l’eau reste avant tout une source de vie. Il convient dès lors de résoudre ces problèmes une bonne fois pour toutes.

Une eau potable qui peine à être accessible à tous

Au Maroc, tout comme dans plusieurs autres parties du continent, l’eau potable n’est pas toujours accessible à tous. Plusieurs études ont réussi à démontrer que le programme de raccordement à l’eau potable en zone rurale n’avait pas réussi à couvrir la totalité du monde rural. Beaucoup de citoyens peinent à accéder à une eau potable. Il y a un grand nombre d’éléments qui peuvent expliquer le problème des eaux et assainissement au Maroc.

Il y a d’abord les causes naturelles telles que la raréfaction de l’eau. Mais il y a aussi la surexploitation de la nappe phréatique, ainsi que des problèmes de logistique. Dans certaines zones, on parle aussi de causes socio-économiques. Il faut savoir que le coût du raccordement peut devenir très onéreux. Les fontaines publiques peuvent aussi pratiquer des coûts élevés par rapport au pouvoir d’achat des ruraux. Ce qui limite la consommation moyenne d’eau et porte préjudice aux habitants.

La pénurie d’eau : que des conséquences négatives !

L’eau est source de vie. En cas de mal gestion, on note toutes sortes de conséquences négatives. Plusieurs maladies résultent du manque d’eau potable. Ce qui peut même entraîner des pertes humaines. Le fait également que la population urbaine augmente de façon considérable se répercute aussi sur la consommation d’eau. Le pire dans tout cela, c’est que certaines eaux usées urbaines ne sont ni collectées ni traitées à travers la planète.

Bien au contraire, elles ont tendance à repartir dans le circuit. Ainsi, elles finissent par augmenter la pollution et cause d’autres problèmes pouvant être nuisibles à la santé, et pas seulement celle des êtres humains. Même les animaux sont menacés.

La crise de l’eau doit donc être évitée. Actuellement, le Maroc fait partie des 45 pays qui souffrent de pénurie d’eau et la situation est de plus en plus inquiétante. Le gouvernement a été obligé de mettre en place un programme d’urgence. Néanmoins, ceci est loin d’être suffisant.