Où trouver du CBD en France ?

25
Partager :

L’essai de cannabis médical dont nous avons parlé plus tôt est sur le point d’arriver en France. La semaine dernière, une décision gouvernementale a été publiée avec des détails. Les détails les plus frappants sont que pendant l’essai sur le cannabis médical, 3000 patients sont autorisés à participer à qui le médicament est administré gratuitement.

France : Les entreprises doivent fournir gratuitement des médicaments à 3 000 patients pendant l’essai de cannabis médical

Il y a beaucoup de discussions en France sur ce qu’il faut faire du cannabis et comment résoudre les problèmes actuels. Les Français sont toujours en tête de liste des pays où le plus de cannabis est consommé chaque année en moyenne. Et cela malgré des règles strictes et l’absence de possibilité d’accès au cannabis médical. Comme ils ne sont pas très sûrs que cela fonctionne, les Français vont d’abord mener un essai auprès de 3 000 patients. L’avantage est qu’ils n’ont pas à pénétrer profondément dans la poche. Le gouvernement veut que les entreprises qui fournir du cannabis médical, le livrer gratuitement aux patients.

A voir aussi : Pourquoi est-il important de prendre soin de sa peau ?

Le procès devrait débuter en mars 2021 et durera deux ans.

Il est intéressant de noter que la France n’a pas de force sur le marché des soins de santé et a été déclarée le meilleur pays de soins par l’Organisation mondiale de la santé en 2017. La France consacre 11,3 % du produit intérieur brut (PIB) chaque année aux soins.

A lire également : Le lifting du visage

Auparavant, les politiciens français ont appelé le gouvernement Macron à se dépêcher du procès. On dirait que j’ai écouté. Le procès devrait débuter en mars 2021 et durera deux ans.

Qu’en est-il du reste de la population ?

Il ne semble pas que cela va changer rapidement pour le reste de la population. Il y a eu une bonne nouvelle prudente concernant un procès de dépénalisation du cannabis dans 4 villes françaises, mais après que trois maires ont appelé à la légalisation du cannabis, des critiques sont venues immédiatement. 80 députés français a signé une lettre ouverte contre la légalisation du cannabis affirmant qu’il n’existe pas de différence entre les drogues douces et les drogues dures. Fondamentalement, on se moque de la politique néerlandaise, où la seule distinction est faite entre les drogues douces et les drogues dures. Mais nous y sommes habitués de la part des Français.

Partager :