Le statut de cadre survient d’habitude après avoir fait ses preuves dans l’entreprise. C’est un passage qui implique plusieurs changements (régime de retraite, cotisations, heures supplémentaires, préavis, indemnités de départ, etc.). Étant donné qu’il vous invite à passer à la vitesse supérieure, vous bénéficierez de nombreux avantages. Mais le statut de cadre a aussi ses inconvénients.

Quels avantages se cachent derrière le statut de cadre ?

Passer de simple employé à cadre dans une entreprise est le but de chaque salarié. Si après des années de loyaux services vous y parvenez finalement, vous ne pourrez qu’être ravi. Être cadre vous fera bénéficier d’un salaire bien supérieur. La rémunération qui va avec ce statut est d’habitude supérieure à celle de la moyenne des salariés. Selon les objectifs de résultats, la commission sur le chiffre d’affaires, l’intéressement, vous pourrez recevoir en plus une part de salaire variable. Parmi les autres avantages que propose le statut de cadre, on peut aussi parler de la retraite complémentaire. Vous parvenez ainsi à mieux préparer votre retraite.

De plus, le temps de travail de certains cadres est toujours annualisé, au lieu d’être comptabilisé sur un rythme hebdomadaire comme les autres salariés. L’individu bénéficie alors d’une grande flexibilité dans son emploi du temps. Le statut des cadres confère aussi beaucoup d’avantages sociaux concernant la prévoyance, les primes et autres privilèges en nature. Le cadre bénéficie toujours d’une couverture sociale. Même en cas de licenciement, il peut profiter d’un certain nombre d’avantages.

Inconvénients statut de cadre d’entreprise

Être cadre en entreprise est très bénéfique. Néanmoins, le statut comporte quelques inconvénients. Le droit des cadres et des non-cadres a tendance à s’harmoniser. Même si les salariés-cadres ont droit à certains avantages que ne saurait se prévaloir un simple employé, les choses peuvent changer au fil du temps. Les différences s’atténuent petit à petit. Le fait également que le cadre se retrouve avec un salaire supérieur l’oblige à avoir des charges salariales nettement plus élevées.

Même pour la retraite complémentaire, il lui faudra effectuer une cotisation supplémentaire. N’oubliez pas non plus que les caisses de retraite complémentaires présentent un avenir incertain. Elles sont gravement déficitaires.

Si également vous avez prévu de quitter l’entreprise, vous êtes dans l’obligation de prévenir votre employeur au moins 4 mois plus tôt. Vos journées peuvent aussi être à rallonge puisque vous ne comptez plus vos heures. Vous êtes obligé de travailler plus que les autres. Vous avez désormais de grandes responsabilités.