La PME Aizenay Océplast, qui se situe dans une zone industrielle d’Aizenay en Vendée, s’active dans la production de bardages en PVC. Les clients peuvent s’en servir pour assurer la couverture de leur jardin. La société, qui a vu le jour depuis 2002, se sert des déchets de PVC qui vont ensuite être reconditionnés.

Le plastique mélangé à du bois

La société qui est formée de deux associés voulait commencer par un reconditionnement des déchets de PVC. C’est ainsi qu’ils se sont rendu compte que pour avoir l’effet souhaité, ils devaient mélanger le plastique à des matières naturelles. Ils ont alors fait le choix du bois, ce qui a donné naissance à leur premier produit.
La demande commençant à augmenter, les associés ont décidé de changer ayant constaté que la sciure de bois ne répondait plus à leurs attentes, car mettant trop de temps pour pousser. C’est ainsi qu’ils ont décidé de porter leur choix sur une autre matière pouvant convenir à la réalisation d’une clôture design.

L’utilisation de déchets de lin

Les deux associés ont donc fait appel à une grande société agricole se trouvant à Vendée. La société étant connue pour le négoce de céréales pourrait leur proposer un de ces produits pouvant être utilisés pour la fabrication de clôtures en PVC. C’est là qu’ils ont connu l’utilité du lin pour leurs projets.
Une fois que les céréales sont récoltées, les graines et les fibres sont utilisées par les agriculteurs. Les graines devant servir à la production de l’huile, et les fibres qui sont dans la tige pouvant servir à la confection de vêtements. Quant au lin, il est utilisé pour la litière des animaux.

Une importante part de recyclage qui donne vie aux produits en PVC

La société Océplast se sert d’une gangue broyée et reconditionnée pour la réalisation de leurs produits. Le processus de réalisation est connu d’eux seuls, et permet de fabriquer des bardages, des clôtures, des portillons ou des lames de terrasse. Il s’agit de produits provenant presque entièrement du recyclage.
En effet, ils sont recyclés à 92%, ce qui fait l’originalité des produits proposés aux clients. Cette société qui est maintenant une PME emploie beaucoup de salariés. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de 12,5 millions d’euros. Un chiffre que les deux associés entendent augmenter d’ici deux ans, en particulier dans le domaine de l’export.
La société Océplast se sert de bardages en PVC qu’elle recycle pour en faire de nouveaux produits. Il s’agit de produits très utilisés et qui sont exportés vers les pays de l’étranger.