Les questions clés à se poser pour se développer à l’international

1548
Partager :

Pour toute entreprise, le développement est un facteur très important. C’est l’un des aspects les plus importants pour toute société qui se dit ambitieuse. C’est dans ce contexte qu’intervient le développement à l’international. En effet, c’est une suite logique s’agissant de l’évolution d’une PME. Cependant, s’exporter n’est pas une tâche facile à réaliser. Il faut prendre en compte de nombreux aspects ayant chacun leur importance. Il vous faut définir ses objectifs d’une manière très claire, utiliser les bonnes techniques, choisir le bon marché et savoir y évoluer de la meilleure des manières. Ainsi, voici les principales questions à se poser avant de se lancer.

Pourquoi s’exporter vers l’international?

Pour toute entreprise, proposer ses produits et services à l’étranger peut avoir de nombreux avantages. De plus, c’est un atout favorable pour la croissance. Ainsi en premier lieu, on peut citer le fait de pouvoir investir dans des marchés d’avenir. Il s’agit notamment dans les pays en développement. Celles-ci bénéficient d’une croissance régulière et sont en plein essor économique. Ce sont de ce fait des marchés favorables pour générer des revenus. En deuxième lieu, dans ce cas de figure, vous pourrez aussi pénétrer des marchés où la concurrence n’est pas rude dans votre domaine d’intervention. En troisième lieu, vous pourrez profiter de cela pour acquérir de nouvelles technologies et renforcer vos compétences et être plus concurrentiel sur tous vos marchés.

A lire aussi : Résolution vs résiliation : comprendre les différences essentielles

Comment choisir son pays d’implantation??

Il est toujours risqué de s’exporter vers l’étranger, mais il faut bien choisir son pays d’accueil. Pour cela, vous devez vous poser de nombreuses questions. Celles-ci tourneront d’abord autour de l’environnement économique du pays. Il est recommandé d’aller dans un lieu où il y a une croissance continue. C’est le cas de nos jours en Asie et en Afrique où une nouvelle classe moyenne est en train de naitre et a des besoins qu’il faut satisfaire. Ensuite, il faudra prendre en compte le contexte socio-économique. Enfin, il y a les aspects concernant les produits ou les services que vous proposez. Vous devez vous assurer que ceux-ci soient en adéquation avec la culture du marché que vous allez investir. De plus, vous devez aussi savoir si le marché n’est pas déjà occupé par une multinationale. En effet, si c’est le cas, la concurrence sera un des plus gros inconvénients.

En somme, pour avoir une croissance à l’internationale de qualité, vous devez vous préparer de la meilleure des manières.

A lire également : Pourquoi choisir de faire une formation pour animaux en ligne ?

Les différents modes d’entrée sur un marché étranger

Une fois que vous avez choisi un pays pour votre entreprise, pensez à bien choisir la licence qui consiste à céder une part des droits sur sa marque ou son brevet contre une rémunération fixée par contrat. Cette méthode est intéressante lorsque vous n’avez pas beaucoup d’expérience dans le domaine visé.

Il y a aussi le partenariat avec une entreprise locale qui peut se faire sous forme de joint-venture ou bien en créant une filiale commune avec un partenaire local possédant déjà des compétences clés pour réussir sur ce marché cible.

Le dernier mode très populaire ces dernières années est l’établissement direct via l’implantation physique (succursale commerciale) qui requiert davantage d’investissements, de temps et de ressources mais qui permet une plus grande adaptabilité.

Choisir le mode d’entrée est essentiel pour réussir sur un marché étranger. Plusieurs facteurs doivent être pris en compte comme la culture du pays, les réglementations locales ou encore le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre.

Les stratégies de communication et de marketing à adopter à l’international

Une fois que vous avez choisi le mode d’entrée sur un marché étranger, vous devez penser à la stratégie de communication et de marketing pour votre entreprise. Effectivement, la manière dont vous communiquez avec vos clients potentiels et les messages que vous leur transmettez sont des éléments clés pour réussir sur ce nouveau marché.

La première étape est d’adapter son message, c’est-à-dire de prendre en compte les différenciations culturelles du pays cible. Il ne suffit pas simplement de traduire votre site internet ou vos supports publicitaires dans une autre langue. Il faut aussi veiller à adapter le ton utilisé ainsi qu’à respecter les codes culturels locaux.

L’un des moyens efficaces pour entrer sur un marché étranger est la publicité locale. Cela consiste notamment à utiliser des médias locaux tels que les journaux, les magazines spécialisés ou encore la radio et la télévision locale. Cette approche permet une meilleure visibilité auprès des consommateurs potentiels qui se familiariseront plus aisément avec votre marque grâce à cette proximité géographique.

Il existe aussi des méthodes moins coûteuses comme la négociation commerciale individuelle. Dans ce cas-là, il s’agit plutôt d’une prospection active où le commercial prend contact avec des prospects via les réseaux sociaux ou par e-mail. Cette méthode est adaptée pour une entreprise qui souhaite se faire connaître efficacement et rapidement sur un marché étranger.

Il ne faut pas négliger l’importance de la relation clientèle. Les clients doivent être au cœur de votre stratégie avec notamment la mise en place d’un service client local pour répondre aux besoins spécifiques de vos clients dans le pays visé. Il peut s’agir d’une hotline ou bien d’une assistance technique locale disponible 24h/24 et 7j/7.

Adopter une stratégie de communication et marketing adaptée à chaque marché étranger est donc primordial pour réussir son expansion internationale. Les entreprises doivent veiller à adapter leur message aux différenciations culturelles locales, chercher à se rapprocher des consommateurs potentiels grâce à des médias locaux ou encore instaurer une relation clientèle performante afin de se démarquer face à leurs concurrents directs.

Partager :