La volonté de Marseille de faire du port antique la première salle du musée d’histoire

1431
Partager :

Le site archéologique du port de Marseille va être entièrement restauré. Cette restauration se fait cinquante ans après la mise au jour « des vestiges de la bourse » qui ont été dégagés en 1967. Il s’agit d’une grande opération qui se fait en coordination avec la Ville et la Drac pour rendre les lieux plus lisibles aux visiteurs.

Une restauration de bon nombre d’objets anciens

L’opération qui est envisagée par la ville de Marseille a pour but une restauration des vestiges qui ont beaucoup souffert avec le temps. Une étude a même fait savoir que les pierres du site ont pu développer entre temps d’importantes dégradations. En effet, ces pierres étaient exposées aux pluies, à l’air libre, aux remontées capillaires depuis le sol, et à l’action plus réduite des sels solubles.

A voir aussi : Comment choisir une machine à café professionnelle ?

Il a ainsi été lancé un appel d’offres dans lequel figure une surveillance archéologique étroite du site. Il s’agit d’un chantier qui nécessite un énorme investissement, puisque le tout est estimé à 2,2 millions d’euros. Le Port antique de Marseille est considéré comme un site archéologique de tout premier ordre.

Il a été classé monument historique pour le mur dit de Crinas depuis 1916. Pour ce qui est de la grande parcelle de 3000m², elle a été classée depuis 1972.

A lire en complément : Comment cacher son ventre pour un homme ?

Une parcelle qui renferme un bon nombre de vestiges

https://www.youtube.com/watch?v=hYzZZ3rUAxA

Ce bassin de 3000m², qui a été classé monument historique depuis 1972, renferme un bon nombre de vestiges. Parmi ces vestiges qui ont une interprétation très complexe, on peut citer le bassin d’eau douce, les remparts, l’aqueduc, la tour carrée, la corne du port, la marbrerie, etc.

Il existe d’autres vestiges qui se trouvent dans cette réserve archéologique qui n’a pas tout dévoilé.

Quelle est la volonté d’un tel projet ?

Cette volonté de la ville de Marseille de faire du port antique la première salle du musée d’histoire vise à revaloriser ce site majeur de l’histoire marseillaise. L’espace va être élevé au rang de première salle du Musée d’Histoire de Marseille. La voie recouverte de dalles qui traversait le jardin va être transformée en axe piétonnier du musée.

Cet axe sera accessible via un escalier qui sera positionné rue Henry-Barbusse. Ce lieu disposera d’une billetterie pourvue d’un ascenseur pour faciliter le déplacement des personnes à mobilité réduite. C’est la porte de la cité qui est ouverte entre deux tours dans le rempart hellénistique du IIe siècle avant J.C, qui va servir de seuil à la salle du musée d’histoire.

Les défis à relever pour concrétiser ce projet ambitieux

Ce projet ambitieux ne sera pas sans défis. Effectivement, la restauration et la préservation du site nécessitent des investissements importants, ainsi que des compétences techniques pointues pour respecter les normes de conservation.

L’installation d’un musée dans un port antique implique aussi une réflexion sur la façon dont les objets seront exposés. Les spécialistes devront faire preuve d’inventivité pour trouver le bon équilibre entre l’exposition des œuvres et leur protection contre les aléas climatiques ou autres risques.

Il faudra garantir la sécurité du public tout en permettant aux visiteurs de jouir pleinement de cette expérience unique. Il y aura certainement un accompagnement spécifique pour assurer une médiation adéquate auprès du grand public lors de visites guidées, par exemple.

Les retombées économiques et culturelles pour la ville de Marseille

Au-delà des défis posés par ce projet, il faut bien souligner les retombées économiques et culturelles positives qu’il engendrera pour la ville de Marseille.

D’abord, l’ouverture d’un musée d’envergure internationale dans un lieu historique tel que le port antique permettra à Marseille de renforcer son image en tant que destination touristique incontournable. Les visiteurs nationaux et internationaux auront une raison supplémentaire de venir découvrir cette ville chargée d’histoire.

La création d’un tel musée ne manquera pas d’avoir des répercussions sur l’économie locale. La restauration du site nécessitera des investissements importants qui seront réalisés par les entreprises locales. L’afflux de visiteurs générera des retombées économiques importantes pour les commerces locaux tels que les hôtels et restaurants.

Le musée sera aussi un lieu privilégié pour l’organisation d’événements culturels, tels que des expositions temporaires ou des conférenciers invités. Ces événements attireront encore davantage de visiteurs dans la ville tout en contribuant au rayonnement culturel et intellectuel de Marseille.

On peut dire sans aucun doute que la création du musée du port antique sera une véritable opportunité pour la Ville phocéenne afin d’écrire une nouvelle page dans son histoire riche et passionnante.

Partager :