Comment apprendre à voler en parapente ?

168
Partager :
voler en parapente

De nombreuses personnes désirent maîtriser l’art de voler seul en parapente. C’est un apprentissage qui se fait en plusieurs étapes. Lisez donc ce qui suit pour découvrir les astuces pour y arriver.

Apprendre dans les écoles de parapente

Pour apprendre à voler en parapente, vous devez effectuer un stage dans l’une des écoles de parapentes. Il y en a plusieurs qui enseignent les disciplines liées à cette activité. Vous devez donc faire votre choix compte tenu des compétences ou de la réputation des structures de formations.

A découvrir également : Comment passer d’un lit à barreaux au grand lit ?

Pour vous apprendre à voler en parapente, les académies de formation proposent des stages qui varient selon le niveau de l’apprenant. Toutefois, le minimum de jours requis pour avoir les bases est de 5 jours.

Les compétences vous seront enseignées à travers la formation de petits groupes. Comme vous, d’autres personnes s’inscrivent pour avoir le savoir dans le domaine du parapente. Vous devez savoir que dans la majorité des écoles, le stage est en partie très pratique.

Lire également : Quand les cabinets d’avocats s’intéressent aux start-ups

Quant au choix de votre structure de formation, choisissez celle qui dispose d’une certification de la fédération responsable des vols. Vous aurez ainsi la certitude que l’école dispose des moniteurs compétents pour vous transmettre la compétence.

Apprendre à voler en parapente seul

Lorsque vous faites votre stage en apprentissage du parapente, vous devez avoir quelques connaissances en conduite. C’est alors le moment pour vous d’essayer le vol seul. Toutefois, pour cet exercice, vous aurez besoin d’un moniteur.

Celui-ci vous assistera par radio et vous donnera les indications pour réussir votre exercice. Cependant, n’allez pas directement vers le vol proprement dit. Vous devez commencer par la préparation de votre appareil volant. Ce qui signifie que vous devez essayer de gonfler votre parapente.

Ensuite, vous devez vous tourner vers le maniement au sol. Vous allez gonfler légèrement votre voile et faire des essais au sol sans pour autant aller loin. C’est le moment pour vous de découvrir encore plus de gestes techniques qui vous permettront de mieux guider votre parapente. En moins de deux semaines, vous allez maîtriser la conduite sur les sites basiques. C’est déjà une grande avancée dans le processus d’apprentissage.

Faire un stage de progression

voler en parapente

Le stage de progression est une étape importante pour apprendre à voler en parapente. C’est ce dernier qui vous permet de conduire seul votre appareil sans l’intervention d’un moniteur. Il est toujours mieux d’arriver à ce niveau, car cela vous évite assez de choses. Vous devenez complètement autonome pour la conduite sur les premiers sites. Ainsi, vous pourrez même faire des gestes techniques seul après votre stage de progression.

Le stage de progression vous permet également d’apprendre les meilleures astuces pour vous envoler et pour atterrir seul. Si vous souhaitez avoir une très bonne maîtrise de votre voile, vous pouvez approfondir la formation avec d’autres formations.

Apprenez à voler en parapente avec des livres

Pour toucher aux livres qui abordent le sujet du parapente, vous devez suivre au moins une formation basique. Les documents vous permettent d’approfondir vos compétences. Ces derniers vous aident aussi à découvrir les expériences des débutants comme vous.

Vous pourrez ainsi prendre confiance en vous savoir comment vous en sortir. Les ouvrages abordent aussi l’aspect de la discipline et du comportement à avoir pour une conduite réussie. N’hésitez pas à vous documenter.

Quel est le tarif pour faire une formation sur la conduite du parapente ?

Le vol en parapente est une discipline sportive. Les services que proposent les écoles varient en fonction de votre niveau et du type de formation que vous envisagez faire. Les stages d’initiation sont moins onéreux que ceux pour la progression. Pour acquérir les bases, vous allez débourser environ 700 euros. C’est le tarif maximum exigé par de nombreuses écoles. En plus, vous devez souscrire une assurance afin de couvrir les dommages en cas d’accident.

Pour ceux qui désirent approfondir leurs compétences en parapente, ils devront dépenser environ 1500 euros pour les frais de formation. Ce tarif comprend le coût pour les deux premiers stages. Ceux-ci ont aussi besoin du matériel nécessaire pour pratiquer l’activité. Le coût est d’environ 5000 euros pour le matériel neuf et environ 2000 pour celui d’occasion.

 

Les différents types de vol en parapente

Si vous désirez apprendre à voler en parapente, vous trouverez les bonnes adresses ainsi que les prix qui vous seront utiles sur ce lien https://www.adrenactive.com/bapteme-parapente-a16.htm. Cependant, il est important que vous sachiez qu’il existe plusieurs styles de vol en parapente. Pour votre apprentissage, vous pouvez choisir la pratique qui vous convient. On distingue ainsi :

  • Le vol simple : ce type de vol convient aux débutants ou à ceux qui préfèrent découvrir le paysage en toute tranquillité, sans trop s’éloigner des lieux de décollage et d’atterrissage. Vous devez tout de même suivre une formation courte puis vivre des aventures en parapente d’abord accompagné avec un moniteur, ensuite tout seul.
  • Le cross ou vol de distance : cette pratique permet de parcourir de longues distances et donc, de découvrir un maximum de richesses du paysage. Le cross est réservé aux personnes qui ont déjà une bonne maîtrise des techniques de vol, pour pouvoir rester en hauteur en contrôlant les différents ascendants, tout en avançant. C’est un vol complet qui nécessite de bien analyser les conditions météorologiques.
  • Le vol acrobatique ou voltige : il s’agit ici d’une pratique qui consiste à réaliser des figures pendant le vol, en faisant preuve de maîtrise et de précision Cela nécessite de l’entraînement et il n’y a pas de place à l’improvisation. En plus de ces connaissances, il faut également un matériel spécifique et performant notamment une aile plus petite, mais plus résistante que pour les autres types de vol en parapente. Elle permet de faire le maximum de figures en utilisant la vitesse, l’apesanteur et la force centrifuge.
  • Le vol rando ou vol montagne : c’est une pratique très sportive étant donné qu’il faut accéder à la zone de décollage à pied. Donc il faut avant le vol, faire une randonnée en transportant tout son équipement sur le dos.
  • Le soaring : ce vol se pratique en restant proche du relief (pente, crête, dune…) donc il nécessite beaucoup de technique et une certaine forme physique.

Partager :