L’assurance est une procédure importante pour sécuriser ses biens, même en cas d’incidents. L’une des assurances les plus essentielles à laquelle de nombreuses personnes font recours, c’est l’assurance habitation. Plusieurs paramètres permettent de déterminer le coût d’une telle assurance. De quelle façon ce coût est-il exactement fixé ? Voici ce que coûte une assurance habitation.

Le prix moyen d’une assurance habitation

En France, selon plusieurs enquêtes, le prix moyen d’une assurance habitation est de 160 euros. Plus en détail, la prime d’assurance habitation s’élève à 131 euros en ce qui concerne les appartements et à 229 euros pour ce qui est des maisons.

A lire aussi : Est-il difficile de motoriser ses volets roulants ?

Par région, le coût de l’assurance est d’une moyenne de 161 euros en Hauts-de-France, de 166 euros en Occitanie et de 146 euros en Pays-de-la-Loire. Pour ce qui est de la Nouvelle-Aquitaine, le coût de l’assurance est de 166 euros, de 157 euros en Centre-val-de-Loire et de 142 euros en Bretagne.

Ces coûts émanent d’un calcul précis, basé sur des critères dont le profil de l’assuré, la valeur déclarée des biens immobiliers, le lieu de résidence de l’assuré ainsi que les caractéristiques du logement. Par ailleurs, le prix du contrat d’assurance habitation sera aussi fonction de la formule choisie. Au nombre des formules d’assurance automobile qui existent, il y a l’assurance de base, l’assurance intermédiaire et la couverture multirisque habitation maximale. De façon logique, cela veut dire que mieux vous serez protégé face aux sinistres, plus le coût de l’assurance MRH sera élevé.

A voir aussi : Les travaux de rénovation permettent de réduire votre consommation en énergie

La différence de garanties entre les formules

La plupart des contrats d’assurance multirisque habitation intègrent la garantie responsabilité civile de base. En cas de sinistre, d’autres garanties sont également disponibles. Il y a par exemple, la garantie incendie qui permet de couvrir les dégâts causés par le feu ou la fumée. Cette garantie couvre également les dégâts causés par les pompiers durant une intervention, si cette intervention est d’origine accidentelle.

Il y a également la garantie dégât des eaux qui est une garantie couvrant la rupture des canalisations en cas de fuite d’eau ou les infiltrations d’eau, que ce soit chez vous ou qu’il s’agisse des voisins. En outre, il y a la garantie bris de glace qui couvre généralement les éléments vitrés qui séparent l’intérieur et l’extérieur ou deux pièces. De même, il existe la garantie contre les vols. Cette garantie couvre les dommages en cas de cambriolage. À tout cela, s’ajoute la garantie catastrophe naturelle qui couvre la maison, s’il survient des dommages causés par des événements naturels déclarés par arrêté ministériel.

En ce qui concerne la différence entre les formules, celle-ci se situe au niveau de la valeur dont le contrat tient compte en termes d’indemnisation des biens des sinistrés. Par ailleurs, il faut noter que le tarif d’assurance habitation peut également grimper si l’on opte pour des garanties optionnelles comme la couverture des dommages électriques, la couverture des aménagements extérieurs…

Réduire le coût de son assurance

Pour réduire le coût de son assurance, plusieurs astuces sont utilisables. La première va consister à faire recours à un comparateur, afin de choisir les meilleurs taux d’assurance. Un bon comparateur permet de vous dénicher les meilleures compagnies d’assurance qui proposent de bons rapports qualité-prix.