Le constructeur français affiche clairement ses ambitions en Asie. Renault va bientôt entamer la production de voitures dans sa nouvelle usine située au Pakistan. Un véritable pas de géant en perspective de la conquête du marché asiatique, surtout chinois où les marques automobiles occidentales sont à la peine. La construction de cette usine va débuter au 4e trimestre de 2018 et son entrée en service est prévue pour 2020.

Une usine à la pointe de la technologie

Selon le constructeur français, cette usine sera à la pointe de la technologie et va contribuer à asseoir la belle réputation du constructeur français dans la zone, notamment en Iran. À terme, il est prévu que cette usine ne produise pas moins de 50.000 unités par an. Elle sera construite en collaboration d’Al-Futtaim, une entreprise spécialisée dans le négoce et basée à Dubaï. Elle va employer pas moins de 42.000 personnes et se situe dans une zone industrielle, M-3 Industrial City à Faisalabad, une ville située au nord du Pakistan.

Pour le directeur de la société de négoce, la construction de cette usine est une très bonne nouvelle, car l’emplacement choisi est idéal. L’acquisition du terrain était sans doute l’étape la plus importante du projet d’autant plus qu’il va générer d’importants investissements dans le pays. Les principaux modèles de la marque Renault y seront produits, notamment l’incontournable Renault Kadjar et le très élégant Renault Captur.

Renault souhaite étendre ses tentacules

La construction de cette usine n’est pas vraiment une surprise au vu des ambitions de la marque au Losange. En effet, Renault près de Marignane souhaite étendre ses tentacules dans la zone. Selon Fabrice Cambolive, actuel directeur des opérations Région Afrique, Moyen-Orient et Inde de Renault a récemment déclaré que l’acquisition du terrain sur le lieu prévu pour la construction est une étape décisive.

À l’heure actuelle, il faut dire que nous ne connaissons pas vraiment le nom des modèles qui y seront produits, mais tout laisse croire que les deux cités ci-dessus y auront une place. Nous avons aussi la Renault Symbol qui connait un franc succès en Iran et qui n’est d’ailleurs pas connue sous cette appellation dans la zone. La marque devrait aussi assembler d’autres modèles tels que le Duster qui connait aujourd’hui un succès mondial.

Après Peugeot et Citroën qui sont actifs sur le marché chinois, Renault entend envahir le marché asiatique dans les années à venir.