Le papier est généralement fait de bois. En fait, le bois est fait de fibres qui soutiennent l’arbre. Selon les arbres, ces fibres sont de 1,5 à 5 millimètres de long. Lorsque les bûches arrivent à la papeterie, une première machine enlève l’écorce. Ensuite, d’autres machines lavent, coupent, râpent les bûches, puis les broyer en copeaux.

Ces chips sont cuites avec de l’eau et des produits chimiques. La cuisson sépare les fibres des autres composants en bois. Les fibres sont ensuite filtrées et pétries dans un réservoir d’eau. Une pâte liquide est formée. Des colorants et des adhésifs sont ajoutés pour le renforcer. La pulpe est obtenue.

A lire aussi : La technologie numérique et son impact sur les paris sportifs

D’ énormes cylindres chauffés entraînent, lisser et sécher la pâte, qui devient plus épaisse et plus épaisse. Plus la pâte bouge, plus elle sèche. A la sortie du voyage entre les rouleaux nous obtenons un ruban de papier géant Ce ruban roule ensuite devant une dernière machine qui projette un revêtement sur la surface de la feuille. Cela permet d’imprimer de l’encre sur du papier. La feuille de papier est enroulée sur un énorme rouleau, qui est coupé en petits rouleaux, qui sont livrés aux imprimeries.

Le papier peut également être fabriqué à partir de papier recyclé qui a déjà été imprimé à partir de magazines ou de journaux. En remettant vos déchets de papier dans la poubelle de recyclage, vous pouvez couper moins d’arbres dans les forêts.

A lire en complément : Les meilleurs moyens de tirer le meilleur parti de votre temps libre

Si vous voulez en savoir plus, consultez ImagesDoc #145.