forex trading

Le marché du Forex est un marché où le chiffre d’affaires quotidien atteint jusqu’à 4 000 milliards de dollars par jour. Il n’est pas étonnant que de nombreux investisseurs veuillent tenter leur chance. Il en va de même pour le marché des CFD, c’est-à-dire le marché des contrats de différence. Dans les deux cas, afin de commencer de tels investissements, il est nécessaire de contacter un courtier du Forex et des CFD. L’investisseur investit par son intermédiaire sur ces marchés, en choisissant la stratégie qui lui convient. Quels critères doit-il prendre en compte lors de la signature d’un accord de coopération avec un courtier du Forex et des CFD ? Quelles sont ses traits les plus importantes ?

Opinion des clients

Si vous avez des amis ou des connaissances qui négocient activement sur le marché du Forex et des CFD, vous devriez leur demander de partager leur expérience de coopération avec les courtiers de ces marchés. Peut-être ont-ils quelques réserves à l’égard des sociétés de courtage ou, au contraire, sont-ils en mesure de vous en recommander une.

A découvrir également : Où trouver du palladium dans la nature ?

Des réglementations légales spécifiques sont déjà entrées en vigueur et elles ont largement éliminé du marché les courtiers qui manipulent les prix ou les positions des clients. Les courtiers du Forex et des CFD sont des experts fiables dans ce domaine. Alors comment choisir l’un d’entre eux pour commencer à investir ?

Quelles sont les commissions et d’autres frais ?

En ce qui concerne le trading sur le marché du Forex et des CFD, il est très important, en particulier pour les investisseurs débutants, de savoir quels seront les frais qui y seront associés ? Quels sont les coûts liés à l’obtention de ces revenus que l’investisseur doit supporter ? Ils dépendent en grande partie des spreads utilisés par les sociétés de courtage et des frais ou commissions pour les ordres exécutés au nom des investisseurs.

A lire en complément : Comment acheter des Bitcoins rapidement ?

Toutefois, nous ne devrions pas subordonner notre choix d’un courtier du Forex ou des CFD uniquement aux spreads qu’il utilise. Ils ne sont pas un facteur déterminant d’un bon courtier. Bien sûr, les frais et commissions facturés par les courtiers sont importants, mais pas les plus importants. Ce qui est le plus important pour les investisseurs potentiels sur le marché du Forex et des CFD, c’est de savoir si le courtier dispose des pouvoirs appropriés et, surtout, s’il est sous la supervision de l’institution centrale qui réglemente ses activités.

Réglementation de l’activité de courtage

En Pologne, l’activité des courtiers est réglementée par la Commission de contrôle financier. Toutefois, si nous voulons conclure un accord de coopération avec un courtier étranger, il n’aura très probablement pas de licence de la Commission de contrôle financier polonaise. Les courtiers étrangers du marché du Forex et des CFD peuvent rester sous la supervision de régulateurs externes, par exemple le FCA au Royaume-Uni ou le CySEC à Chypre. Ce ne sont que quelques-unes des nombreuses entités réglementant les activités de courtage.

Tous les courtiers du marché du Forex et des CFD opérant dans l’UE sont couverts par la directive de la MiFID et les consignes de l’AEMF, nous serons donc confrontés au phénomène de limitation de l’effet de levier en ce qui concerne des transactions spécifiques du Forex et des CFD. Toutefois, quant à la coopération avec les courtiers australiens, cela ne pose aucun problème et nous pouvons utiliser l’effet de levier à volonté.

Facteurs de sélection importants

Outre l’opinion sur le courtier du Forex et des CFD (Qu’est-ce que le trading sur CFD ? | XTB) dans le secteur, le montant des frais et commissions ou la réglementation externe, d’autres questions concernant son activité sont également importantes. Nous devons vérifier si le courtier exécute rapidement les ordres de retrait et en combien de temps il comptabilise les dépôts sur le compte d’investissement. Si nous décidons déjà de coopérer avec un courtier étranger, vérifions s’il existe une assistance technique en polonais. Nous devons savoir s’il a des problèmes avec l’exécution des ordres et comment il résout les situations habituellement litigieuses qui peuvent parfois se produire dans les relations avec les investisseurs.