Comment appliquer la méthode Montessori à la maison ?

22
Partager :

Vouloir que son enfant puisse bien connaître tout sur le monde, c’est avant tout avoir la bonne technique. La méthode Montessori pourrait bien vous y aider. Pour en bénéficier, vous devez être en mesure de l’appliquer à la maison.

Adapter le cadre

Dans votre maison, il est question de tout faire comme à l’école. Vous réussirez à la seule condition que vous puissiez déplacer l’école vers la maison. Cela vous permettra de mieux adapter l’espace à ses besoins.

A lire également : Des cabanes d’extérieur pour enfant : comment choisir ?

Le cadre était tel avant sa naissance. Dès qu’il voit le jour, vous êtes obligé de lui créer un cadre précis. C’est seulement à cette condition que vous mettrez votre nourrisson dans un cadre d’apprentissage propice. Chaque étape sera alors franchie de la meilleure des façons.

Dans la pratique, il ne faut rien lui cacher. Vous devriez mettre les outils sensibles sur la bonne étagère. Les accessoires qu’il emploie pour son parcours d’apprentissage doivent être également rangés en fonction de leur usage précis et de la fréquence d’exploitation. Il est de bon ton que vous le mettiez dans un univers où il reconnaît par lui-même les détails sensibles et les instruments utiles.

A découvrir également : Comment est calculé le salaire journalier de référence ?

Créer un espace précis pour le travail

Votre enfant doit avoir un espace de travail. Cela doit être délimité clairement. Ainsi, il sera psychologiquement préparé à travailler dès qu’il y met les pieds. Cela le préparera à l’ordre et à la discipline de travail. Vous y gagnerez énormément. Il faudrait que vous lui fassiez comprendre que chacune des opérations à réaliser a un ordre précis suivant le cadre. Il pourra lui-même aller chercher les outils, les ordonner suivant les indications et finaliser le travail dans le délai imparti.

Organiser l’apprentissage

L’apprentissage doit forcément être organisé. Ainsi, vous saurez s’il a progressé. C’est une méthode infaillible qui vous permet de lui donner le minimum à chaque âge.

Cela suppose que vous lui apprenez, par exemple, à compter à partir de ses 2 ans. Cela doit se faire à travers une méthode interactive où l’enfant se retrouve au centre de tout le processus. Il doit apprendre en agissant. Ainsi, le savoir se greffera plus facilement en lui. Ensuite, vous attendrez qu’il puisse assimiler entièrement le comptage pour passer à l’étape suivante. Elle consiste à lui faire faire des calculs. Enfin, vous l’obligerez à faire des combinaisons importantes toujours suivant son âge.

Rendre autonome l’enfant

Durant tous les processus d’apprentissage, vous ne devez jamais vous imposer à l’enfant. Il est indispensable qu’il travaille seul. Il doit apprendre à le faire pour pouvoir le refaire. C’est de cette façon qu’il saura seul diriger ses apprentissages et atteindre des niveaux d’activités et de disciplines exemplaires. Vous devez tout simplement lui fournir un guide. Il en usera pour connaître le canevas. Le reste sera laissé à son bon vouloir.

L’autonomie dans ce contexte s’étend aussi jusqu’à la correction. Ce n’est pas à vous d’établir la note de l’enfant ou d’évaluer sa progression. Il doit procéder par lui-même. De cette façon, il apprendra de ses erreurs à tous les niveaux.

Procurez-vous un arc-en-ciel Montessori

Il est important de pouvoir permettre à l’enfant de développer toute sa créativité, à travers l’utilisation de matériel qui soit adapté à son âge. L’idée est bien sûr qu’il puisse s’amuser, mais que cela ne l’empêche pas, en même temps, de laisser libre cours à son imagination. On le voit chez de trop nombreux enfants aujourd’hui : ceux qui sont privés de jouets comme le formidable Arc en ciel Montessori et à qui l’on met un écran devant les yeux en permanence ont un soucis avec l’imaginaire. Au lieu de leur donner la chance de pouvoir se créer leur propre petit monde, on le leur offre tout prêt, avec des dessins animés, et dès lors leur cerveau ne fait plus l’effort. C’est bien dommage, parce que cela influence leur avenir. Sans imagination, sans la capacité à se projeter, ils ont beaucoup moins de facilités à l’école et, plus tard, cela a des conséquences aussi sur leur possibilité de s’intégrer dans le monde du travail. La méthode Montessori a donc ce rôle crucial pour nos plus jeunes, de leur offrir de quoi devenir des enfants, puis des adolescents et des adultes pleins de ressources, et qui peuvent compter sur elles pour s’épanouir.

Partager :