Accidents de travail avec la mini pelle : exemples et précautions à prendre

1594
Partager :

Les accidents de travail avec les mini pelles ne sont pas rares… bien au contraire d’ailleurs. On dénombre un grand nombre d’ouvriers qui se sont retrouvés avec de graves blessures physiques à cause de cet engin. Il y a quelques jours encore, un autre accident de travail s’est produit dans une propriété de Névez. Le conducteur de l’appareil a été sérieusement blessé.

Blessés dans un accident de travail avec une mini pelle

Ce n’est pas la première fois que l’on entend que tel ouvrier s’est retrouvé avec de sérieux dommages à cause de cet engin. En 2014 par exemple, il y a eu ce jeune homme qui s’est vu percuté par le godet d’une mini pelle à Castelnaudary. En avril 2018, il y a eu le cas de cette mini pelle qui a basculé avec son conducteur à l’intérieur. Les gendarmes de Brienne-le-Château sont intervenus, mais malgré cela l’appareil avait réussi à écraser l’intérieur de sa cuisse gauche. Pour ceux qui ont encore d’excellentes mémoires, souvenez-vous de cette scène dramatique qui s’est tenue en 2010 à Charavines, lorsque ce jeune conducteur avait été percuté mortellement par le godet d’une mini pelle.

A voir aussi : Je tousse quand je vapote : pourquoi ?

Le dernier accident remonte il y a quelques jours à Névez, quand une mini pelle s’était renversée sur son conducteur. Ce dernier a été ensuite héliporté à Brest grâce à l’hélicoptère « Tonnerre ». Même si la chute n’était pas mortelle, il a été grièvement blessé.

Comment éviter les risques d’accident avec les mini pelles ?

La première chose à faire pour éviter les accidents avec les mini pelles, c’est de bien choisir l’appareil. En effet, une mini pelle de qualité pourra facilement vous épargner certaines situations. Il est également possible que vous suiviez une formation sur le fonctionnement et la manipulation de l’engin. Cela vous sera d’une aide précieuse. Vous pouvez aussi vous servir du manuel d’utilisation pour mieux vous préparer.

A voir aussi : Les dangers de la fatigue oculaire

Sachez également que chaque mini pelle de location est soumise à des contrôles avant usage. Pour l’utilisateur, l’objectif sera de bien délimiter son espace de travail dans le but d’éviter tout risque d’accident. Si c’est la première fois que vous vous servez de l’appareil, pensez à prendre vos précautions. Optez pour un produit facile à manier et qui ne soit pas très lourd. Le port de casque est fortement recommandé. Il est également interdit de vouloir sortir de l’engin alors qu’il est en marche.

Les normes de sécurité à respecter lors de l’utilisation d’une mini pelle

Au-delà des précautions à prendre pour éviter les accidents avec une mini pelle, il est impératif de respecter certaines normes de sécurité. Tout d’abord, ne jamais laisser un tiers utiliser l’appareil sans autorisation. Veillez à ce que le champ d’opération soit dégagé et que personne ne se trouve sur ou aux alentours du chantier. Il faut aussi signaler le lieu d’intervention en posant des panneaux clairs visibles depuis la voie publique.

Il faut bien vérifier l’état et la stabilité du terrain avant toute utilisation. Si besoin est, il faudra renforcer ou stabiliser le sol selon les dispositions réglementaires en vigueur dans votre secteur géographique respectif.

Pour limiter au maximum les risques liés à l’utilisation d’une mini pelle, il importera davantage ici de procéder en plusieurs étapes qu’en une seule fois, par exemple lorsqu’il s’agit de creuser des tranchées profondément enterrées sous terre qui pourraient donner lieu à un effondrement si on n’y prend pas garde. Cela permettra aussi aux utilisateurs de mieux contrôler leur travail et ainsi réduire considérablement le risque d’accident.

Les équipements de protection individuelle indispensables pour travailler en sécurité avec une mini pelle

Au-delà des normes à respecter, vous devez vous munir des équipements de protection individuelle (EPI) adéquats pour travailler en toute sécurité avec une mini-pelle. Parmi ceux-ci figurent notamment le casque, les gants, les chaussures de sécurité ainsi que la combinaison et/ou l’ensemble vestimentaire protégé.

Le casque est indispensable pour protéger la tête contre d’éventuels coups ou chutes d’objets. Les gants, quant à eux, permettent de mieux contrôler l’appareil tout en évitant les blessures aux mains. Les chaussures sont essentielles pour prévenir toute chute sur un sol accidentellement mouillé ou glissant tandis que la tenue protectrice complète offre une couverture intégrale du corps contre toutes sorties et projections potentielles provenant du chantier.

Concernant l’utilisation d’EPI spécifiques, tels que les lunettes de protection, cela dépendra avant tout des besoins propres au chantier concerné : si vous travaillez dans un environnement poussiéreux, par exemple, alors ces équipements seront indispensables pour vos yeux. Cependant, il est capital de privilégier l’utilisation de trop d’équipement protecteur plutôt que pas assez, car même lorsque l’on pense avoir tout prévu à priori, on ne sait jamais ce qui pourrait arriver sur place véritablement.

Donc, si vous êtes amenés à utiliser régulièrement une mini-pelle dans votre activité professionnelle, quelle qu’elle soit, une attention particulière doit être portée tant aux équipements mis en œuvre qu’aux techniques de travail employées.

Partager :